Triclosan, ce simple savon est toxique!

Présent dans 140 types de produits de consommation courante et dans plus de 75% des savons liquides antibactériens, le triclosan serait un danger quotidien non seulement pour notre santé mais aussi pour notre environnement. Le triclosan est utilisé dans la composition des savons liquides mais aussi dans celle des dentifrices, des déodorants, des jouets, des stylos ... Certains produits concernés portent les mentions : "antibactérien","détruit les germes","plus frais plus longtemps","aide à lutter contre les odeurs", "protège des moisissures". Mais il est bien-sûr interdit dans tous les produits bio !


Le triclosan (5-chloro-2-(2,4-dichlorophénoxy)phénol) est un agent antifongique et antibactérien à large spectre. Selon l'étude scientifique publiée dans la revue américaine Environmental Health Perspective, il fait partie des perturbateurs endoctriniens au même titre que le bisphénol A. À ce titre, il représente un risque potentiel pour le développement du fœtus ; la présence de triclosan a été détectée dans le lait maternel.

Il est aussi soupçonné de provoquer allergies et asthme chez les enfants. Pas plus efficace qu'un savon ordinaire, il aurait même une influence négative sur le système immunitaire en éliminant les bactéries nécessaires à l'organisme. Il favoriserait ainsi la résistance bactérienne face aux antibiotiques et autres médicaments ; mais tous ses effets sur la santé sont encore mal connus et font actuellement l'objet d'études plus approfondies.

Le triclosan est néanmoins un pesticide dont les dérivés deviennent extrêmement toxiques en se dégradant, spécialement en milieu aquatique. Il résiste aux systèmes d'assainissement des eaux usées et persiste dans l'environnement : des traces de triclosan ont été retrouvées dans des sédiments après plus de trente ans ! Mélangé avec de la chlorine, agent utilisé pour rendre l'eau potable, il se transforme en chloroforme gazeux reconnu cancérigène !

En France, le triclosan fait encore partie du "référentiel cosmétologie" du cursus de formation des esthéticiennes. Aux États-Unis et au Canada, une importante pétition circule, qui demande son interdiction dans les produits de consommation courante. Dans l'attente d'études plus avancées, des associations médicales dans ces deux pays recommandent d'éviter les produits contenant du triclosan et de limiter l'usage des savons antibactériens : revenons donc aux savons de Marseille ou découvrons l'excellent savon d'Alep !

Mise en ligne 15 avril 2011