le marche bio Le marché de la cosmétique bio:

La multiplication des réseaux de distribution est un indicateur fort du développement de la cosmétique bio ces dix dernières années. Avec un CA européen d'environ 1.5 milliard d'euros en 2007 et une croissance annuelle d'environ 35%, le marché de la cosmétique bio ne représente pour l'instant que 6% du marché global. Ses perspectives d'avenir semblent encore plus réjouissantes que ses résultats passés avec une part de marché de 10% en moyenne pour les années 2010 (source : Cosmébio, Organique Monitor).

Sa répartition s'établit comme suit : produits de soin 74%, produits de toilette 17%, produits capillaires 5%, maquillage 3%, parfumerie 1% (source : The Organic Monitor). La cosmétique bio a le vent en poupe et même la crise n'a pas infléchi cette tendance à progression constante depuis 2000. Les progrès de la recherche ont, quant à eux, favorisé son émergence avec des gammes plus sensorielles que jamais.

Aujourd'hui, la cosmétique bio rivalise également sur le critère de l'efficacité, avec des résultats à la hauteur des plus grandes performances du secteur. Mais qu'est-ce qui pousse les consommatrices à entrer dans la démarche du bio ? Certes, l'effet de mode y est pour beaucoup, mais les raisons principales semblent prendre leur source dans les inquiétudes face aux dangers potentiels des substances chimiques (source BBE).

La cosmétique bio a réussi le délicat pari de concilier ingrédients naturels et efficacité prouvée scientifiquement. Si bien qu'aujourd'hui, elle s'approche timidement, mais sûrement du marché luxe. Bien que le bio soit encore un segment de niche, sa visibilité et sa légitimité augmentent de façon significative. Le cabinet de conseil BBE confirme l'état actuel du marché de la cosmétique bio.

Pour Weleda, une des marques leader du bio, les ventes battent tous les records : « le marché est évalué à environ 770 millions d'euros de CA annuel avec une croissance moyenne de 18% par an et des ventes qui, en moyenne, enregistrent une croissance de près de 30% sur les 5 dernières années ». Les analystes sont très optimistes sur l'évolution du marché, étant donné que les consommateurs sont de plus en plus éveillés aux questions de santé et d'environnement.

Même si, en 2009, la cosmétique bio ne pèse que 6 % du marché global, les potentialités sont réelles et extrêmement prometteuses (source biocosmetique). De nos jours, de plus en plus de consommatrices veulent comprendre et en savoir davantage sur cette cosmétique de demain présentée comme une révolution au pays de la beauté.

Mise en ligne 15 avril 2011